Il est difficile de dater de façon précise l’origine du moulin, mais les premiers indices liés à une activité meunière sont livrés par deux documents. Une étude sur les toponymes en Alsace, de Charles SCHMIDT cite l’existence sur le ban de la commune d’un lieu-dit appelé die Mühl, en 1240. Le second document est un acte de vente rédigé en latin, daté de 1368 ; l’acquéreur est le meunier de Souffelweyersheim.

Le lieu d’implantation d’un moulin à eau est essentiellement fonction du débit de la rivière. À la hauteur de Souffelweyersheim, la pente de la Souffel est relativement faible, ce qui a nécessité le creusement d’une dérivation artificielle de près de 1 000 m de longueur. Le cours normal de la rivière était dévié dans ce canal d’amenée des eaux (le Mühlgraben) vers le moulin par un barrage mobile de telle sorte que la Souffel était réduite à un mince filet d’eau, envahie par les herbes, et la plupart du temps à sec. Les eaux étaient restituées à la Souffel en aval du moulin.

Au milieu du 19ème siècle, au plus fort de son activité, le moulin est décrit comme étant composé de deux roues à augets qui actionnent deux paires de meules et un foulon à chanvre. L’apparition d’un foulon à chanvre dans son équipement correspond sans doute à une nécessité liée à la culture de cette plante par les agriculteurs du village.

Le dernier ouvrage de régulation et de prise d’eau a été construit en 1889. La vanne, dont il ne subsiste aujourd’hui que les supports en pierres de taille, servait à dévier le cours de la rivière pour alimenter le moulin. Le bâtiment du moulin date probablement du début du 20ème siècle.

Avec l’industrialisation, la force motrice de l’eau a cédé, peu à peu, le pas à d’autres sources d’énergie. L’activité du moulin a fortement décliné et les meules ont fini par s’arrêter.

Le plan de l’Intendance, dressé en 1760 mentionne l’implantation du moulin et le ruisseau de dérivation.

 

Vocabulaire de l'architecture de la maison alsacienne

Quizz

Survivance de l’activité agricole dans la commune, le séchoir à tabac de la rue des Tonnelier n’a pas été construit en même temps que les maisons qui l’entourent.

À quand remonte sa construction ?